Coupe du Monde Portugal 2014: Conclusion

Comme souvent aujourd’hui dimanche est certainement la meilleure journée de la semaine pour le vol libre. Cependant avec 4 manches nous faisons une belle compétition. Finalement les restrictions d’espace aérien n’ont pas été un problème vu que les plafonds espérés n’ont pas été au rendez-vous et le vent a su se montrer discrètement présent. Nous avons bien profité de la douceur (élevée) et du coût (bas) de la vie au Portugal.


Je me suis bien fait plaisir en vol cette semaine. J’avais envie d’essayer des choses en périphérie du groupe, je l’ai fait. Aucune n’a payé, j’ai perdu 10 points par-ci ou 50 points par-là, trop d’arrivées perché, de quoi améliorer de 5 à 10 places mon classement… mais j’ai fait tous les buts et les dégâts sont limités.

Dans mon billet d’hier je vous donnais quelques clés sur ce qui devait être mis en œuvre pour réussir dans cette compétition. Voici quelques informations sur mes stratégies futures. D’ores et déjà je les ai établies pour mes prochains rendez-vous sportifs:

  • Découverte de site et gestion de petit groupe pour la pré-PWC de Disentis en Suisse (juillet)
  • Distance et équipe pour la B-STOF à Saint-André les Alpes (août)
  • Attaque à tout va pour tout le monde au Championnat de France à Dormillouse (septembre)
  • Navette spatiale avec module de rentrée rapide sur Terre pour la finale de la PWCA en Turquie (octobre)

Heureusement que je vais bien recharger les accus du plaisir de vol sur 3 compétitions avant septembre parce que je vais devoir lutter énergiquement contre mes envies pendant la Super Finale. Tout espoir de résultat pour cette épreuve, sur ce terrain et avec cette opposition ne peut exister qu’à ce prix. Pas pour gagner, bien que cela puisse y conduire par accident, mais pour être bien classé. J’ai déjà mal rien que d’y penser. Et pour m’y préparer il va falloir que je m’y entraine, que je m’y force sur quelques manches d’ici là. Bah, nous avons bien de la chance tout de même de pouvoir voler et voyager ainsi.

1 réflexion sur « Coupe du Monde Portugal 2014: Conclusion »

Les commentaires sont fermés.