Coupe du Monde Autriche 2011: conclusion

Comme il parait loin le temps où les Coupes du Monde faisaient rêver, me faisaient rêver. Tous les matins de cette semaine, depuis la belle terrasse de mon hôtel, je regardais les montagnes en levant les yeux de mon petit-déjeuner et en me disant "ah! comme c’était bien quand on volait autrefois". Je suis parti du sanatorium Autrichien pour me faire 24h de prison en liberté à Ljubljana avec la petite voix intérieure qui ne cesse de répéter "je veux rentrer à la maison!".

Dans la semaine j’ai réussi à subtiliser 4h30 de vol, dont 2h30 en entrainement. Restent donc 2h en compétition sur 3 manches, dont 2 annulées. Reste donc une manche de PWC, de 37km, bouclée par moins de 50% des pilotes. C’est tout dire. J’ai certainement pris plus de mm de pluie sur la tronche que fait de km en vol. Alors bien sûr je n’étais pas dans le bon rythme pour cette manche, trop d’énergie concentrée sur si peu de temps de vol et un intérêt personnel pour ce parcours manifestement directement proportionnel au temps de vol et inversement proportionnel à la longueur du passage sous le vent. Je n’aurai donc pas de regret sur ma tactique de vol ou mon résultat, ayant fait ce que j’avais envie de faire.

Ceci étant, j’ai passé une semaine tranquille, plutôt reposante. J’ai eu pas mal de conversations enrichissantes avec les pilotes, tant sur le plan personnel que peut-être un jour sur des idées d’affaires. Je ne sais pas si vous l’avez noté mais j’ai trouvé de nouveaux réglages sur mon appareil photo, il me semble prendre de plus belles images. Cela est certainement dû également au mélange de soleil et d’atmosphère localement humide si typique de l’Autriche.

J’ai participé à deux beaux évènements sportifs en début d’année: la Coupe du Monde en Colombie et le Monte Grappa Trophy à Bassano. J’ai grand hâte d’aller aux Coupes du Monde de Turquie et d’Espagne cette été. Il est fort peu probable de retomber là-bas sur cette météo alpine, même si le vent peut jouer des tours sur ces sites. J’y retrouverai des espaces plus ouverts et une météo plus clémente, propices à mon expression en vol libre et mon plaisir en l’air.

Merci pour votre compassion envers nous au cours de cette semaine!

1 réflexion sur « Coupe du Monde Autriche 2011: conclusion »

Les commentaires sont fermés.