Coupe du Monde Turquie: conclusion

La régularité me semble être le principal enseignement de cette finale. Avec 1 seule discard accordée sur 7 manches courues, aucun des 10 premiers n’a remporté de manche, alors que la PWCA voulait récompenser les gagnants de manche (sic). La récompense de cette qualité est plutôt une bonne nouvelle pour le sport et pour moi. D’ailleurs j’ai essayé d’avoir cette bonne régularité, en démarrant un peu trop mou mais en améliorant progressivement mes sensations et mes résultats. J’ai donc été plutôt meilleur sur la fin que sur le début et c’est une très bonne nouvelle. Je suis satisfait de ma gestion de la durée à l’issue d’une troisième expérience de compétition sur 2 semaines.

Pour ce qui est du quantitatif, que je qualifierai d’indicatif me concernant, je ne suis pas loin de l’objectif (pour les fans d’Excel, faire également le classement sans discard!). En plus je finis 2ème ex-aequo par team avec ABAC (Jean-Marc, Urban et Elisa) et bien entendu 1er par nation avec tous mes camarades de l’équipe de France. Et j’aurai un numéro sympa (dites 33 docteur!) pour 2011.

Le quantitatif se travaille dans des petits détails en trop – comme un nœud dans les suspentes dans la 1ère manche, les instants d’attente au décollage dans la 7ème – ou des petits détails en moins – le tempo ou la confiance dans les manches 2 et 3, ces manches courtes et rapides sans difficulté ni option que nous continuons à subir, un bout de thermique pour gagner la 6ème… Mais pour cette reprise de la compétition, j’ai de bonnes perspectives devant moi et surtout le retour de l’envie. J’ai déjà hâte d’aller en découdre en Colombie mais c’est dans plus de 3 mois, une éternité!

Un mot sur la sécurité: comme pressenti au début de la compétition, un super niveau de pilotage, du matériel connu et du gaz sous les fesses nous ont permis d’éviter tout accident majeur ainsi que tout tirage de parachute de secours malgré des conditions toniques et ventilées. A méditer!

Pour conclure, un grand bravo à Yann pour ce titre de légende, ainsi qu’à Jean-Marc que j’admire sur de très nombreux plans, à Stéphane qui ramène une place dans le top10, à Charles qui s’en est fortement rapproché en terminant comme une fusée et enfin à Jacques et Julien qui sont passés bien près d’un truc énorme tout en assurant l’essentiel.

7 réflexions au sujet de « Coupe du Monde Turquie: conclusion »

  1. encore merci pour tes émotions et ton vécu au coeur de l’action pour nous faire vivre la compet et A+ pour de nouvelles aventures!

  2. Encore bravo pour tes résulats et un grand merci pour nous faire partager par tes récits un point de vue très interessant pour de simples amateurs loin de votre monde.

  3. La Colombie dans trois mois?… Et qu’est-ce qu’il y aura au Stade de France pndant ce temps là…??? Sourire (j’ai assisté à un très beau spectacle, samedi… merci encore!!).
    Bravo pour tes résultats et ton enthousiasme que tu réussis à me faire partager..
    A très bientôt!

  4. Bravo Maxime,
    pour ton résultat (je ne suis pas allé m’amuser sur exel mais je crois deviner que c’est bon!),
    pour tes analyses,
    pour ton blog et l’esprit que tu arrives à insuffler à celui-ci.

    C’est toujours un plaisir de venir te lire, quel que soit le résultat de la manche.
    @+
    Nicolas

  5. ENORME les progrès des français en général ces dernières années. Bravo aussi au coach !
    merci Maxime pour le suivit régulier e ce blog.

  6. il ne faut pas attendre 3 mois et venir à la réunion en novembre!!!!!!!!!!!
    bons vols

Les commentaires sont fermés.