Coupe du Monde Brésil 2009

Le coup d’envoi de la saison 2009 est pour la fin de semaine: direction Governador Valadares au Brésil pour la première étape du circuit Coupe du Monde 2009. Je connais le site pour y être passé lors d’un voyage itinérant en 2003 avec 2 copains. Nous y étions restés 4 jours avec une seule envie: aller plus loin que la veille. Nous avions dû nous faire violence pour quitter l’endroit, mais nous avions été récompensés par la découverte d’autres superbes sites dans l’état du Minas Gerais. Cette année, il faudra nous faire violence pour tester les nouveautés du règlement de la PWCA.

La forme?

J’arrive au Brésil tel le Denis K du Championnat de France à Chamonix en 2004:

  • au niveau physique je suis à l’heure dans mon programme, plutôt en bonne forme.
  • au niveau technique je risque d’être à la rue par manque flagrant de pratique.
  • au niveau psychologique je suis plutôt détaché tout en étant motivé, avec pas mal de nouvelles idées puisées dans mes lectures hivernales qu’il me faudra mettre en application.

Contexte et objectifs

Principal objectif: ne pas tomber dans le piège! Car tous les ingrédients du piège sont réunis: j’ai volé 4 fois 1 heure depuis le mois de novembre, dont 1 seule heure en thermique, le niveau de concurrence sera « faible » par rapport aux standards des 2 dernières années de Coupe du Monde avec seulement 2 pilotes parmi les 10 meilleurs de l’année dernière, donc une pression de résultat, mais un niveau extrêmement relevé tout de même avec beaucoup de pilotes qui vont vouloir se montrer devant, donc une pression sur la maîtrise de soi, renforcée par le nouveau système qui va qualifier un nombre encore inconnu de pilotes pour la finale de la Coupe du Monde en Italie en septembre, plus une nouvelle donne technique avec un classement à discard sur la semaine, alors que je suis habituellement régulier maintenant il faut tout déchirer quitte à se déchirer une fois de temps en temps, le tout mâtiné d’un vol typé plaine qui peut s’avérer farceur…

Bref, en résumé pour les objectifs ça donne ça:

  • qualitatif: prendre du plaisir dans le vol, continuer à rêver, aller au bout de mes ambitions.
  • quantitatif: viser la sélection pour l’Italie, terminer dans le top 15 ou pas loin.

Ce contexte me fera certainement adopter une stratégie de vol évolutive:

  • conservatrice en début de manche et sur tout le début de la compétition
  • puis plus libérée en fin de manche et sur la fin de la compétition

Qui a dit qu’aucun plan de bataille ne résiste aux 5 premières minutes d’engagement? C’est là que les artistes créateurs se révèleront…

1 réflexion sur « Coupe du Monde Brésil 2009 »

Les commentaires sont fermés.