Coupe du Monde Bulgarie 2008: conclusion

Cette belle semaine en Bulgarie s’est terminée avec 6 manches courues et plus de 20h de vol. L’organisation de la compétition a été très bien structurée. Nous avons eu droit à des prestations exceptionnelles: un accès gratuit aux transports publics très développés (au détriment de réelles récups, mais il n’y a qu’à aller au but, hein), un hébergement gratuit à l’hôtel, de la prize-money tous les jours pour les meilleurs, un très bon monsieur météo, une aire de jeu aux nombreuses possibilités. Lors de la cérémonie de remise des prix, ils ont annoncé leur intention de faire acte de candidature pour l’organisation d’un Championnat du Monde.

La vie sur place est sans histoire. La qualité d’accueil est inégale, nonchalante. Il faut se faire au bruit du canon, de la mitraille et des migs depuis le déco. Le complexe militaro-industriel est encore bien présent avec de nombreux camps militaires dans lesquels il ne faut pas poser, un plafond de vol négocié avec l’armée en manœuvres et une ancienne très grosse usine de fabrication de Kalashnikov à proximité. Les russes semblent très présents derrière le business du pays. Sans oublier que de l’autre côté de la Mer Noire, c’est la guerre en ce moment.

Bilan sportif

Si je dresse un bilan de mes manches:

  • pour commencer, deux manches foirées par une perte de confiance consécutive à une contrariété passagère que je ne parviens pas à surmonter. Peut-être les restes des deux premières manches en Espagne ou bien le manque d’une journée de reconnaissance pour m’acclimater aux lieux, ou encore l’envie de trop bien faire.
  • deux manches Père Noël dans lesquelles je n’ai pas anticipé l’arrêt de la manche mais au contraire m’étais placé pour bien boucler, ce qui ne m’a pas permis de bénéficier à plein de la distribution de points.
  • pour finir, deux manches avec le bon état d’esprit et les résultats recherchés au bout du vol.

Sur un plan quantitatif, le résultat n’est pas pire, je tire une moyenne à 860 sur la semaine malgré une manche à moins de 700. J’espère pouvoir la gommer au Brésil. Je rentre avec une 41ème place de la compète qui ne me satisfait pas particulièrement, mais je suis remonté à la 47ème du classement général de la Coupe du Monde et ça c’est pas mal.

Côté qualitatif, je dois avancer prudemment pour réduire progressivement les marges que je me donne et augmenter ma vitesse de vol, sans brûler d’étapes et tout en gardant confiance en moi, afin d’améliorer mes classements par manche, par compétition et au général.

D’autres photos ici.

Rendez-vous à la fin de la semaine pour le British & Dutch Open à Saint-André les Alpes (atomique en août? meuh non, mais on va les atomiser, les rosbeefs, yes!).

1 réflexion sur « Coupe du Monde Bulgarie 2008: conclusion »

  1. Joli résultat, mes félicitations !! Et puis l’essentiel est sauf, tu n’as pas commis de Bawü-re ;))
    Good luck pour la suite, et see you à l’open du lac ou à Saint André !!

Les commentaires sont fermés.