Championnat de France 2014: Conclusion

Un rideau de soleil final est tombé sur l’organisation des Championnats de France 2014. Ils devraient rester gravés un bon moment comme un bon souvenir dans les mémoires. Quand les pilotes volent, ils n’ont pas le temps de râler, ils seraient même plutôt heureux, c’est un principe de base. Quels souvenirs? Quatre belles manches, une bonne organisation qui doit un peu travailler son anglais, de beaux champions et la découverte du massif des Monges bien trop méconnu. Jouxtant le terrain de jeu de Saint-André par le nord-ouest, il offre avec celui-ci un espace de vol étendu aux possibilités immenses.



Après la Coupe du Monde en Argentine et la B-STOF, j’ai de nouveau énormément apprécié ma participation au comité de pilotes qui est en charge de la conception des manches. La responsabilité de la création de parcours adaptés et sélectifs, conjuguant sportivité et sécurité sur un Championnat de France est lourde. Avec Julien (une pensée), Mulder et Patrick le DE, avec l’aide bienvenue d’une météo favorable et l’ajout salutaire de quelques balises au fichier d’origine, nous avons lancé des manches assez longues utilisant peu de balises, des grands rayons et des cheminements plutôt ouverts limitant le rabotage de crête. Même lorsque la météo a été compliquée j’ai eu l’impression que nous avions bien géré la situation. J’espère que les pilotes auront apprécié les tracés proposés, il m’a semblé que tel a bien été le cas.

Quelques mots sont nécessaires sur le scoring. Au sujet de la question des points temps pour les pilotes franchissant la section vitesse mais pas la ligne de but, il aura quand même fallu trois jours pour que le règlement soit lu, compris et appliqué par le responsable du scoring pour respecter des règles ancestrales. Quant aux Arrival Points présents dans la formule de scoring, ils ont été supprimés en Coupe du Monde il y a déjà 2 ou 3 ans. Je me demande ce que nous attendons pour les éradiquer aussi du Championnat de France. Ils sont archaïques et totalement antinomiques des principes de sécurité sur la rentrée au but. Parenthèse fermée (j’ai bien envie de rouvrir la parenthèse sur le scoring au temps, ce sera pour une autre fois).

Pour conclure, que dire de ma performance? 6ème Français cette année, après avoir été 7ème l’année dernière, comme dit Martin le sort est conjuré (merci Martin!). C’est plutôt un bon résultat. Et ma régularité me plait. Quelqu’un trouvera toujours le moyen d’argumenter le contraire mais son avis est sans importance. A la vérité, j’aurais bien aimé accrocher une place un tout petit peu plus haut mais au-dessus les chaises deviennent de moins en moins nombreuses et les danseurs de qualité ne manquent pas quand la musique de la course retentit. Pour monter plus haut dans un championnat heureusement sans discard il faut grapiller des points. J’ai pris une sacrée leçon sur la gestion de la rentrée au but de la manche 2. J’y perds entre 50 et 100 points pour avoir essayé d’en gagner moins de 50. Y avait-il 2 chances sur 3 que mon analyse ait été bonne lorsque j’ai tenté ma chance? Quelle aurait été la suite? Nul ne le sait, les choses se sont déroulées ainsi et la seule analyse à faire est d’en tirer un enseignement pour la suite. Du coup sur les deux manches suivantes je suis un peu trop sur la retenue dans les rentrées au but, laissant de nouveau 50 points par-ci et 50 points par là.

De tout cela ressort ma performance globale qui a mené à mon résultat. Maintenant que la compétition est terminée j’en suis fort heureux. Je suis surtout satisfait de ma gestion de l’évènement et de la tactique appliquée avec succès. Fort de cette nouvelle expérience et de tout ce que j’ai appris en 10 ans de compétition, avec 2 semaines pour régler quelques petits soucis sur mon matériel (des plumes qui flappent, un dyneema qui rétrécit, une course d’accélérateur à contrôler, des poignées pour le pilotage au B à fignoler, un dossier qui s’affaisse), je vais continuer sur ma lancée pour un pied de nez de légende en gagnant la SuperFinale de la Coupe du Monde en Turquie. Comment, je n’ai pas le droit d’y croire? Ce serait drôle, ça! Un simple nouveau top 10 là-bas me ferait déjà bien rigoler. Alors à tout bientôt pour de nouvelles aventures!

2 réflexions au sujet de « Championnat de France 2014: Conclusion »

  1. en récupérant 50 points sur trois manches , c’est un podium … va falloir t’appliquer !
    Bravo tout de même pour ce beau parcours … JoL

  2. bravo pour les résultats de la compet mais aussi pour tous ces articles qu’il fait bon lire!!!!!!
    le réunion le la!!!!

Les commentaires sont fermés.