Super Finale de la Coupe du Monde 2015 – Mexique: 17/01/16, course au but de 85km

Tout s’annonçait idéalement: quelques nuages matinaux qui laissent la place à un grand ciel bleu, des températures bien fraiches au lever qui montent régulièrement, une météo qui annonce des plafonds à 3200 m sur le plateau inférieur puis à 3600 m sur le plateau supérieur, le tout dans 10 à 12 km/h de SSO. Parfaites conditions, nous partons pour une manche de 85 km, première moitié devant le déco, deuxième moitié derrière. La fenêtre est ouverte! Mais que se passe-t-il, personne ne décolle?

Et bien c’est fort simple: la réalité des conditions n’est pas la prévision. Il est rapidement évident que nous allons galérer ne serait-ce que pour prendre correctement le start. Le plafond est limité à 2750 m et le vent vient de l’Est au sommet du premier bout de thermique turbulent, magnifique. A ce compte-là, rien ne sert de trop chercher à sortir de la crête, il faut cheminer et juste prendre un peu de gaz avant les bouts de transition. Je me débrouille bien sur la première partie, voyons ce que donne la seconde.

J’hésite à me jeter derrière le décollage. Pourtant il aurait fallu. En fait, sur toute cette deuxième partie, je suis au frein à main. Tour à tour je me retrouve avec d’excellents pilotes. Dont certains finiront très bien la manche. Cela me rassure de les voir avec moi. Mais en fait c’est la débandade. Je commence à douter que la manche pourra être bouclée. Erreur: je cherche un peu trop à simplement rester en l’air. Je clampine. Je mégote. Je fais des ronds pour rester en l’air. Quatre pilotes sur les huit échappés rentrent au but. Ils mettent 8 minutes à 40 pilotes qui rentrent en 1 minute et 18 à moi qui rentre à la traine. Juste pour dire un mot sur le but, il n’était pas le mieux choisi dans ce dessin de manche. Une cavalcade finale vent de cul dans une pente descendante donc sous le vent barrée par des lignes à haute tension, pas mon kif.

Allez, à demain pour de nouvelles aventures!

1 réflexion sur « Super Finale de la Coupe du Monde 2015 – Mexique: 17/01/16, course au but de 85km »

  1. Sous le vent du relief + lignes électriques…
    M’ouais pas glop!
    Je préfère te lire plutôt que lire que tu es « parti » en coupant le courant après fermeture de l’aile par un rotor, ceci écrit par quelqu’un d’autre.
    Voles safe et exprimes ton plaisir en chaque vol.
    Bons vols,bon Mexique, il reste plein de manches!!!
    JMichel expression-parapente.com

Les commentaires sont fermés.