Championnat de France 2015: 26/08/15, course au but de 54km

Ce matin, au petit-déjeuner, je me suis fait une remarque importante. Il y avait longtemps que je n’avais pas été autant déçu par ma performance. Finalement, c’est un bon signe, celui que j’ai encore l’envie. Du coup, changement d’attitude pour aujourd’hui. Un peu de conditionnement pour me centrer sur moi, aucun élément négatif pour me perturber, une grosse envie de m’amuser et de faire la course. Dans un flux de Sud, nous avons un parcours de 54 km à faire, cap sur Saint-Dié. J’ai pris un plaisir énorme à jouer dans cette manche. J’ai pu tirer devant, être haut, être bas, à droite, à gauche, me refaire, remonter les grappes, partir seul, j’ai eu l’occasion de ressusciter plusieurs fois, c’était le top.

Luc est un peu devant jusqu’au Rothen. Au final de la manche nous serons les champions des leading bonus. J’attends Thomas, le local de l’étape, pour qu’il me montre les bons plans. Mais il a plutôt l’air d’être là pour acheter du terrain, à la recherche d’un bout de forêt qui veuille bien déclencher ou qui fasse du bois pour le bardage de son magasin. Après le col Luc prend à droite, je prends à gauche en direction d’un déco avec du caillou visible dans la forêt. Je fais chou blanc et végète un moment en regarder les ailes me rattraper par-dessus.

Mais je me sors du trou et repars sur une ligne bien à gauche du terrain de jeu. En cherchant un thermique sous le vent juste avant Gérardmer je vois de grandes et longues trouées dans la forêt. Je me dis qu’il est bizarre leur terrain de golf, vu la pente tous les trous sont en montée ou en descente. À moins que ce soit un terrain de motocross? Mais non gros ballot! Espèce d’alpin, c’est une station de ski!

Je suis joueur et quitte le dernier thermique un peu tôt pour tenter une rentrée à 12 des finesse à 15 km du but. Dans le plané final les conditions changent. Le vent faiblit et tourne plein travers droit, les thermiques et les plafonds sont meilleurs. Ce qui a une conséquence directe: les indications calculées par mes instruments sont fausses. Je décide de poursuive le jeu, le terrain semble favorable. Je gère alors mon push en fonction de mon avance sur les poursuivants. Nous descendons une large vallée bien plate, nous suivons une route urbanisée tout du long, des toits d’usine au loin me semblent marquer la limite des points temps.

Tout se passe bien jusqu’à 2km de la ligne, je fais un peu mieux que ce 12 de finesse. Je me prends alors sur 500 m une finesse de 5, ça ne va plus passer, le jeu à été sympa, essayons de me pas gâcher cette réconciliation, restons sur le trampoline et bouclons la manche. Je relève le pied, laisse 4 voiles me doubler, traverse le thermique de l’usine, franchis la ligne du temps et reviens au-dessus de l’usine à 200 m/sol ou moins pour me refaire et assurer le bouclage. C’était bien bon. Et c’est malheureusement peut-être fini pour cette semaine.

1 réflexion sur « Championnat de France 2015: 26/08/15, course au but de 54km »

Les commentaires sont fermés.