All-Africa Open 2007: objectifs et méthode

Un peu de stratégie pour 2008

C’est bien ces compétitions dans l’hémisphère sud. La saison n’a plus vraiment de début et de fin, une sorte de continuité s’installe. Je vais donc travailler en cette fin de saison 2007 ma stratégie de vol pour 2008. Pour résumer: je dois m’attacher à rester avec le groupe de tête, avec la vitesse nécessaire et une prise de risque limitée, pour que ce groupe s’égrène progressivement, puis assurer le bouclage dans les gros points.

Les bons pilotes sont mes amis

Je dois calmer mes velléités de vol solitaire, de vol devant le groupe, de prises d’initiatives qui ne sont que des prises de risque. Spéciale dédicace 1: mon mot d’ordre, à écrire sur le cockpit, est "top guns are friends, not foes", pour paraphraser Bruce le copain requin de Nemo qui disait "fish are friends, not food".

Joye au coeur fait bon teint

Bien entendu, cela ne m’empêchera pas de me lâcher de temps en temps, histoire de me faire plaisir. Mais je le ferai en connaissance de cause, et en sachant aussi que bien souvent le plaisir amène le résultat. L’inverse est toujours vrai, mais pas si fréquent, c’est pourquoi je dois m’astreindre à plus de retenue, pour plus de plaisir. Il faut savoir dans quel ordre placer les bons éléments: le résultat est une conséquence des actions mises en oeuvre. Je recherche le simple plaisir du vol, qui se vit dans l’instant, dans l’adéquation entre la position, la décision, le mouvement et le contexte immédiat. Spéciale dédicace 2: "cache ta joie", vis le moment présent, prend ce qui vient, pas d’euphorie qui s’accompagne forcément d’une décompression.

Et le vol dans tout ça? (deuxième)

Très joli vol de découverte aujourd’hui. Un aller/retour de 65 km, première branche face au vent pour aller jusqu’à Porterville, puis feu gaz vent de cul à cheval sur la crête, et une fois au plaf retour de nouveau bien contré jusqu’au déco. Il devenait difficile d’avancer, environ 30km/h de face, dommage j’aurais bien aimé revenir jusqu’à la ville. Enfin beau vol tout de même, je ne suis pas passé derrière pour limiter les galères de récup, et j’ai fait un poil plus de 3 heures de vol, nickel. Quand on rencontre un thermique par ici on ne peut pas se tromper, on est prévenu bien avant le vario, genre coup de pied au cul. En moyenne beaucoup de thermiques donnent dans les +1/+2, ce qui va bien vent de cul, et quelques +4 qui vont bien face au vent (en fait ils vont bien tout le temps ceux-là!). Il ne faut pas se leurrer non plus, il y a les mêmes en négatif. J’ai fait deux rencontres avec des espèces de faucon, bonne collaboration, pas trop sauvages et quelques bonnes idées. L’un deux m’a accompagné en me devançant, tout en baissant la tête sous le corps pour me garder à l’oeil.

Voici ma Trace IGCtrace GPS, lequel GPS a mis un peu de temps à démarrer en l’air, et ma trace en temps réel a bien fonctionné, à ceci près que j’ai pensé à allumer l’appareil seulement au bout de ma première branche face au vent.

Quelques photos ici.

Demain en fin de journée et surtout après-demain des orages sont annoncés. En fait hier nous nous sommes pointés trop tard au déco, il faut décoller avant midi en ce moment. Donc demain, si les conditions le permettent, je me mettrai en l’air dans l’idée de filer cap au nord sur une distance libre en basculant sur les reliefs derrière le déco. Ca me permettra peut-être d’échapper à l’orage annoncé et de découvrir ce qui semble une voie royale pour les locaux.

1 réflexion sur « All-Africa Open 2007: objectifs et méthode »

Les commentaires sont fermés.