Coupe du Monde 2017 – Equateur: conclusion

Saludo Guayaquil, je rentre ce soir au pays. Dans cette destination pas vraiment exotique, nous avons fait une bonne compétition. La troisième manche a sauvé la semaine, et elle me laisse penser qu’une des manches annulées aurait pu être lancée. Mais c’est ainsi. J’aurais aussi bien aimé pouvoir prendre une semaine supplémentaire pour m’enfoncer dans le pays, découvrir les plages du Pacifique et visiter les Galápagos. Ce qui est pris n’est plus à prendre et l’avenir nous appartient.

Coupe du Monde 2017 - Equateur: conclusion

Des résultats

Je ramène de superbes résultats. Il me manquerait 30 points à grappiller pour accrocher le podium: 10 points sur chaque manche. Avec un accélérateur mieux réglé sur les deux premières, en suivant Hono dans la troisième, mieux exploiter la masse d’air locale généreuse qui rebondit bien, c’était fait. Cependant rien n’est à refaire et tout a été bien fait. Je suis totalement satisfait de cette médaille en chocolat, j’en mange tous les soirs. Pour finir de m’en convaincre je regarde les écarts infimes avec les excellents pilotes qui me suivent au classement général. C’était très serré et je suis au-dessus de la grappe.

Coupe du Monde 2017 - Equateur: conclusion Coupe du Monde 2017 - Equateur: conclusion

De la manière

Une chose est sûre, je me fais vite à mes nouvelles voiles. En revanche je mets plus de temps avec mes sellettes. Dans la manière j’ai été juste. Je ne crois pas m’être mis bas une seule fois, j’ai géré mon placement dans le groupe et le replacement final. Ma préparation n’a pas dû être trop mauvaise non plus pour finir là où je finis. J’arrive toujours à compenser mon faible nombre d’heures de vol par d’autres paramètres de la performance.

Coupe du Monde 2017 - Equateur: conclusion

Sport collectif

Avec notre commando de Frouzes nous ramenons le titre honorifique par nation, avec Honorin, Max, Simon et moi qui avons scoré. Pour une première dans le team Ozone, la première chose à faire est de remercier Hono de m’avoir engagé avec Stef et Yael. Son choix s’est révélé assez pertinent: nous faisons premier par équipe assez largement, 1, 2 et 4 au classement général et première fille. Difficile de faire mieux.

Coupe du Monde 2017 - Equateur: conclusion

Le voyage tire à sa fin. Je profite d’une dernière journée bien ensoleillée comme on les aime en Amérique du Sud. Je ramène une bonne dose de sérénité plus une couche de soleil sur la peau, dans la tête et dans le cœur. Ma prochaine étape de compétition devrait être l’Australie en février de l’année prochaine, si tout se goupille bien. Affaire à suivre!

Une réflexion au sujet de « Coupe du Monde 2017 – Equateur: conclusion »

  1. Bonjour Maxime,

    Ben voilà une bonne chose de faite si je comprends bien. Félicitations à toi et aux Français, et content pour toi que la sérénité et le soleil soient de retour. Garde les précieusement …

    Maurice

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *