Olympique, le parapente?

Les 21èmes Jeux Olympiques d’hiver se terminent ce week-end à Vancouver. Le bilan français est globalement bon, quoique contrasté selon les disciplines (bonjour le zéro pointé en ski alpin). Il y a quelques années, plein d’enthousiasme, je m’étais posé la question suivante: "mais pourquoi le parapente ne serait-il pas olympique?". J’avais alors mené ma petite enquête. Et je viens de l’actualiser. Vous voulez connaître la réponse? Je vais vous la donner…

Et bien ce n’est pas prêt d’arriver!

Mais pourquoi donc, hein, pourquoi?

Allez donc faire un tour sur le site du Comité International Olympique qui propose un paquet de documents publics et fort intéressants. Sous la rubrique "Programme Olympique" je vous propose de vous intéresser à ces trois documents:

Le premier document liste la série de 33 questions qui permettent d’évaluer une Fédération Internationale qui souhaite participer aux Jeux Olympiques. Vous pourrez constater l’étendue des dégâts dans le deuxième document qui à partir de la page 11 donne le modèle de dossier à remplir, avec quelques valeurs de référence, reprises ci-dessus. Et à partir de la page 205 vous mesurerez l’écart avec les Fédérations Internationales candidates à l’inscription aux JO. Le 3ème document est un joli rapport sur l’ensemble des Fédérations Internationales candidates pour 2016 dont ne fait bien évidemment pas partie la FAI. Vous ne serez donc pas champion olympique de parapente, en tout cas pas avant 2020!

Les 10 premières questions se passent bien, elles sont purement descriptives de l’activité sous les chapitres Histoire, Tradition et Universalité. Mais le chapitre suivant est terrible, sous l’intitulé Popularité du sport. Vous croyez que le parapente est populaire, vous vous trompez. Pourtant à aucun moment la question du nombre de pratiquants n’est posée. Pourtant les premières questions semblent vous donner raison. Mais en fait vous ne savez pas ce que populaire veut dire selon le CIO. Voici la liste des questions suivantes et les détails demandés:

  • Participation des meilleurs athlètes au Jeux Olympiques et aux épreuves de qualification pour les Jeux Olympiques
  • Nombre de spectateurs présents aux championnats du monde
    • Nombre de spectateurs présents
    • Nombre de billets vendus
  • Intérêt des médias: nombre de demandes d’accréditation médias et nombre d’accréditations accordées lors des deux derniers championnats du monde
    • Moins de 100 demandes d’accréditation: "faible nombre"
  • Couverture de la presse écrite: nombre d’articles publiés lors des deux derniers championnats du monde
    • Moins de 100 articles: "nombre très faible"
  • Couverture télévisée: nombre de pays couverts et nombre d’heures des deux derniers championnats du monde
    • Moins de 10 pays ayant diffusé des images: "nombre très faible"
    • Entre 1 et 10 pays ayant payé des droits de diffusion: "nombre très faible", sinon "Pas de vente des droits télés"
  • Nouveaux médias: nombre de visites sur le site officiel de la Fédération Internationale
  • Programme de parrainage et de marketing des Fédérations Internationales:
    • Liste des principaux sponsors
    • Revenu total obtenu par la Fédération Internationale
  • Vente des droits de télévision par les Fédérations Internationales
    • Entre 1 et 50.000 USD de droits de diffusion: "revenu très faible, sinon "pas de revenu"

Globalement, concernant notre sport, sous l’égide de la FAI, toutes les valeurs demandées sont nulles ou très faibles.

Dommage, car la suite est intéressante: Image, Environnement, Santé des athlètes, Développement de la Fédération Internationale, Coûts. Et contrairement à ce que je croyais, l’influence de l’expression "l’esprit olympique" à coup sûr, aucune question n’est posée sur les valeurs portées par un sport (celle que vous mettez dans votre plaquette sponsor ;-). Car sous le volet Image vous trouverez: égalité des sexes, incidence du jugement sur les résultats et mesures prises pour présenter le sport de la manière la plus attrayante qui soit pour le public et les médias.

Participer en tant que sportif c’est bien, participer en tant que spectateur c’est mieux, participer en tant que consommateur c’est idéal.

Ceci dit, cela peut nous amener à réfléchir sur notre communication et le format de nos manches…

8 réflexions au sujet de « Olympique, le parapente? »

  1. On peut pas ajouter des smileys dans ces commentaires ? Je cherche le smiley qui vomi.

  2. j’adore ta phrase ‘participer en tant que consommateur c’est idéal’. C’est tout ce que je pense de ce que sont devenus les jeux, un immense supermarché. Que le vol-libre n’y soit pas? très bien!
    A nous de faire attention à ne pas tomber aussi dans la consommation de notre propre sport…
    Merci du partage de ta lecture, instructif.

  3. Ouais, c’est pas gagné cette histoire !
    Pourtant le planeur a déjà été en démonstration aux J.O. Un modèle avait même été sélectionné avant la guerre : "Olympia".
    Pour le parapente sûrement que des évènements alternatifs style X-Games semblent plus dans le stayle : ça envoie, c’est énorme !!

  4. Oh dommage j’aurais bien aimé participer aux JO dans 20 ans, mais qui sait peut être que les lois auront changé 😉

    Avec la balise Sopot on se rapproche quand même un peu plus du direct et de la médiatisation !!
    Technologie vient à nous ………

    Très bon résumé en tout cas XD

  5. Maxou,
    Oublie les envies de sport-spectacle et de sport-business, oublie "l’Olympicité"!…
    Ne m’avais-tu pas fait état il y a quelques temps de ta stupéfaction face au comportement de certains compétiteurs lors d’une épreuve plutôt coquettement dotée en "prize money"???
    Rendre nos compétitions plus "visibles" et plus attractives, pourquoi pas, il y a à faire; mais pour le reste…

    A bientôt pour en découdre, et d’ici là Bom Vôo!

  6. je crois que -réellement- le parapente n’est pas un sport populaire ! Il titille le public …
    il n’y a qu’à voir l’audience que réalise la seule émission télévisée qui en cause :s Va donc proposer un sujet pour france 3 tu va voir comment tu sera reçu 🙁

    bref le parapente, ça passe mieux sur un video-gag que pour remplacer un télé-foot …

    effectivement reste le curling ! ?

Les commentaires sont fermés.