Coupe du Monde Brésil 2008: conclusion

Avec cette 10ème place je sors mon meilleur résultat en Coupe du Monde. Ce coup-ci j’ai bien commencé la compète et dû ensuite gérer le résultat, à l’inverse des dernières. Je l’ai obtenu dans une compétition bien difficile. Malgré 4 manches de suite non bouclées (bon la première c’est un arrêt) et mes plus mauvais résultats par manche de l’année, et bien le travail et la confiance ont payé. Au cours de ces 7 manches en conditions marginales, la régularité a été difficile à assurer:

  • je tire mon épingle du jeu sur les 2 premières manches
  • je limite les dégâts sur les 2 suivantes
  • j’assure un peu trop la suivante sur le début et la fin
  • puis je plante l’avant-dernière sans regretter mes choix
  • avant de clore la semaine par une magnifique course

Tout de même, je dois finir 3 ou 4 fois dans les 20 premiers de la manche, et je marque autant de fois pour l’équipe de France. Je ne suis pas peu fier d’avoir enfin contribué au succès de l’équipe de France qui déloge la Suisse de la plus haute marche du podium des nations en Coupe du Monde. Et ce n’était pas une maigre tâche, ils avaient remporté 7 titres de Suisse, heu non, de suite!

J’ai oublié de raconter celle-là: les Brésiliens ont bien le sens du spectacle. 5 minutes avant l’ouverture de la fenêtre de décollage pour la dernière manche de coupe du monde de l’année, l’organisation laisse encore décoller les bis comme les touristes, et l’un d’entre eux décolle directement dans l’arbre qui borde le déco par la gauche. Le gars restera dans son arbre pendant toute la durée du start et le début de la course. Mais ce n’était pas tout: 1 minute avant l’ouverture de la fenêtre, un pilote passe une SAT asymétrique dans le cirque devant le déco, sortie en coconut qui cravatte à l’abattée, décroche, vrille, rouvre, bref cascade d’incidents. Il finit par sembler avoir récupéré sa voile après 400m de sketches, et que fait-il à 300m/sol, hein, et bien il lance son pépin. Trop drôle!

Noël avant l’heure

Prochaine sortie: la Réunion, début novembre, pour une pré-Coupe du Monde. L’occasion de reprendre un peu de soleil avant l’hiver, mais surtout l’impatience d’essayer mon futur Faucon Millenium: un proto d’Icepeak 3! Je ne connais même pas la couleur, pas important ça, je verrai bien en ouvrant le colis dans 2 semaines! Un grand merci à Niviuk pour leur confiance et leur travail. Je vais remiser mon Icepeak XP après 220 heures de bons et loyaux services, près d’un quart de mon vécu en l’air, qui a toujours veillé au-dessus de moi dans les bons vols comme dans les difficiles. Et l’année prochaine, je volerai avec le numéro 35!

Merci à tous pour vos encouragements et commentaires sportifs!

5 réflexions au sujet de « Coupe du Monde Brésil 2008: conclusion »

  1. C’est un grand moment de reportage vécu de l’intérieur de la course ; un rendez-vous attendu ; une communion avec le monde du parapente…

    Encore de la tactique compète et des conseils pour mieux voler, nous, ceux d’en bas, on en redemande !

    Bravooo!

  2. Oki Dac avec Bob … et comme Max est bien pote avec Simon (ils sont trognons tous les 2 quand les p’tits photos nous les montrent se lançant de longs regards langoureux :)!), peux-tu lui confier qu’il serait souhaitable qu’il alimente son blog de ses péripéties de compétes et plus … le blog c’est un truc de d’jeunes koi !

    Hi, hi … que ces grosses feignasses du Team Push (Simon, Jérémie, Benoît) se mettent au boulot 😉 !

  3. trop bien de participer via ton blog à la fête !!Bravo pour tes résultats et ravie que tu ailles à la Réunion !!……je vais continuer à te lire!

  4. XtoF ne pourra pas avoir un numéro inférieur à 100. Ils sont réservés aux 100 premiers du classement de l’année précédente. Et il vient de quitter son 744 chéri, alors je le vois bien prendre un numéro entre 318 et 321 pour l’année prochaine… parce que le 350, ce ne sera pas avant 2013, dommage…

    Je vous tiendrai au courant de mes pérégrinations à la RUN ici même!

    Ah! Vivement qu’elle arrive cette nouvelle machine, je bous!

    Maxime

  5. 35… Et Christophe le 53?
    Moi j’aimais bien l’anagramme numérique !! ;))
    Good luck pour la Runnnnnnn

Les commentaires sont fermés.