Coupe du Monde Argentine 2007: manche 3 (jour 6)

Une nouvelle manche pour du beurre. C’est super ici, on vole tous les jours. A peine le grand voile d’altitude parti, le DE annonce une manche, puis la raccourcit, puis ouvre la fenêtre, et hop un nouveau voile arrive. Nous voici partis pour 45 minutes de survie avant l’ouverture du start pour une course au but de 50 et quelques kilomètres.

Le start est un cercle de 4km autour d’une balise qu’il ne faut pas claquer. Je suis positionné idéalement, à peine plus bas que Denis qui file droit sur l’axe de la balise alors que je suis mieux placé pour virer et mettre cap sur la balise suivante.

Première prise de tête: le groupe de Denis qui est à ma gauche, un poil derrière, longe le relief sans chercher à recoller. Personnellement j’étais dans l’idée de vite revenir au relief près du déco, mais là, ça cogite, « ne quitte pas le groupe », « reste avec le groupe », donc je ne recolle pas au relief. Et après 2 kilomètres de glissade continue, Denis fait 90° à droite et vient me rejoindre pour recoller. Ah bah c’est malin, tiens!

Nous trouvons une bullasse, il y a du un peu moins gris devant, je laisse Denis exercer sa patience et j’avance. Je serre les fesses en traversant d’autres bubulles au-dessus de chez les vieilles folles, et finit pitoyablement dans le champ d’à côté. Bon, me voila posé, tout comme pratiquement tout le monde. Une demi-douzaine de pilotes, dont certainement Denis, a attendu le retour du bleu pour essayer d’avancer. Chaque pilote qui passera la limite de 30km ajoutera 50 points à la valeur de la manche. En gros elle devrait valoir entre 0 et 300 points.

Tout ça pour 11 km. Ce n’est pas encore frustrant, mais par contre je commence à bien bouillir intérieurement. Il faut que je travaille la patience en vol. J’ai fait des gros progrès de ce côté-là pour les starts, mais une fois que la manche est lancée je suis aimanté par la prochaine balise. A mettre donc sur ma liste d’objectifs.

En conclusion, comme me dit Greg (qui n’est pas ressorti du cylindre de start): « décolle très tard ou va poser plus près du bar ».

Une réflexion au sujet de « Coupe du Monde Argentine 2007: manche 3 (jour 6) »

Les commentaires sont fermés.