2013 World Cup SuperFinal – Brazil: Thursday 23, 88km race to goal

You know what? I am bored. I released a post this morning thinking that would reset my mindset. A new email from Alain Zoller arrived in the meantime. Maybe he is right, let’s can the event altogether, no production glider conforms to EN-D criteria or to the sample gliders hold by test-houses. Something is dead.


Continuer la lecture

Coupe du Monde France 2013: conclusion

Quelle belle semaine dans les Pyrénées. J’ai retrouvé mon meilleur niveau. Mieux, je me sens plus fort que jamais. Et cette fois le sentiment est concrétisé par un enchaînement de résultats tangibles. J’ai brisé le sortilège du Louron, vaincu le signe indien enfoui au fond du lac d’Oô. J’ai aussi gagné une manche de Coupe du Monde. Deux bonnes choses de faites. Pleinement concentré sur moi. Débarrassé de charges que je m’étais moi-même créées ou imposées.

Continuer la lecture

Coupe du Monde France 2013: jeudi 27, manche annulée en l’air

L’atmosphère du jour est plus humide que les jours précédents, pourtant c’est la brise de vallée qui va conduire à l’annulation en l’air de la manche. Nous avons commencé par un zigouigoui dans la vallée du Louron avant de nous refaire sur le déco avec Pierre et Richard (ne pas oublier le « et »). Nous prenons alors un peu d’avance sur la troupe, le temps de constater l’épaisseur de la couche de brise sur Saint-Lary. En arrivant aux Granges sur le chemin de l’Arbizon, nous buttons sur un mur au niveau de la crête. Enfin surtout Pierre, car avec Richard nous rencontrons le sous le vent.

Continuer la lecture

Championnat de France 2013: samedi 15, course au but de 64km

Extraordinaire dernière journée du Championnat de France. Dans le genre vraiment pas ordinaire. La météo est incertaine mais loin d’être mauvaise. Nous montons au décollage de Soubeyrand pour patienter un moment. Au loin un rideau de pluie barre la vallée du Rhône. Les radars de pluie nous montrent une affreuse tâche bleue venant droit sur nous. Nous replions les ailes à midi et nous réfugions dans les navettes le temps d’une averse et d’une sieste.

Continuer la lecture