Coupe du Monde Suisse 2008: vendredi, manche 2

Nous avons volé! Pfiou, ça fait du bien. Le DE nous a concocté une manche rapide de 44km, avec une difficulté sur la fin, en gérant à merveille le décalage de l’heure d’ouverture de la fenêtre de décollage en fonction des passages nuageux et d’un voile d’altitude. Les conditions de montée au plafond sont faiblardes au début, je temporise au décollage. Puis le ciel s’ouvre, c’est parti. Nous attendions des plafonds maximum à 2200 ou 2400, je fais dans les 2800, malheureusement un peu trop tôt avant le start, mais je suis bien placé pour le départ de la course au but.

Continuer la lecture