Coupe du Monde Autriche 2011: conclusion

Comme il parait loin le temps où les Coupes du Monde faisaient rêver, me faisaient rêver. Tous les matins de cette semaine, depuis la belle terrasse de mon hôtel, je regardais les montagnes en levant les yeux de mon petit-déjeuner et en me disant "ah! comme c’était bien quand on volait autrefois". Je suis parti du sanatorium Autrichien pour me faire 24h de prison en liberté à Ljubljana avec la petite voix intérieure qui ne cesse de répéter "je veux rentrer à la maison!".

Lire la suite

Coupe du Monde Autriche 2011: vendredi 17, manche annulée

Fort contris de leur pessimisme d’hier, les organisateurs se sont armés aujourd’hui d’un optimisme à tout crin par un bel effet d’hystérésis (il fallait que je le place!), faisant fi des prévisions météo, et nous font monter au déco. Arrivés dans le nuage par le télésiège nous nous cassons les dents sur la porte du restaurant d’altitude. Comment le propriétaire aurait-il pu espérer un client aujourd’hui? Sachant que seuls une trentaine de pilotes sont déjà rentrés à la maison, un coup de fil dans la vallée le convainc de monter ouvrir à la centaine d’âmes en peine errant sur sa terrasse le nez au vent.

Lire la suite

Coupe du Monde Autriche 2011: jeudi 16, pas de manche

Après deux ou trois reports de briefing ce matin à l’attéro, la journée est annulée. Les organisateurs semblent même avoir hésité à annuler toute la fin de semaine. Dommage, je serais bien rentré. En attendant, que faire? Et bien rouler 25km pour nous rendre avec les deux bus de frouzes à Greifenburg pour une petite manche entre amis. Après 2 balises je décide de rester dans le bocal. Ca brassouille un peu, c’est ventilé, ça charge et vase par endroits, je me la joue cool, c’est du vol plaisir et loisir.

Lire la suite

Coupe du Monde Autriche 2011: mercredi 15, manche 1

Nous avons enfin pu voler et valider une manche! A chaque briefing quelques gouttes viennent nous rafraichir, puis un clock-start d’un peu moins de 40km en optimisé nous est assigné. Le soleil revient doucement dans la vallée, comme la veille je prends le temps nécessaire pour me mettre en l’air. Une fois en l’air je laisse passer 2 portes de départ et prend la troisième, celle qui s’est avérée payante pour ceux qui ont bouclé.

Lire la suite