Coupe du Monde Espagne 2008: conclusion rapide

Nous avons perdu un pilote jeudi. Nous ne l’avons appris que vendredi. Je ne rentrerai pas dans les détails, forcément sordides, ni ne m’exprimerai sur cette douleur. La colère dicterait mes mots et cela ne le ferait pas revenir. L’organisation a justement décidé de ne pas courir samedi, la compétition est terminée ce soir.

Lire la suite

Coupe du Monde Espagne 2008: vendredi, manche 4 annulée en l’air

J’essaye habituellement de ne pas critiquer les organisateurs de compétitions. A chaud, tout de suite maintenant, j’en ai quand même un peu gros sur la patate. La manche qui nous est proposée fait 84km, du vent est annoncé, des possibilités de débordement orageux également. Après 5km de vol, et seulement 2km de course après un assez bon start, malgré ma 24ème place au général de l’étape que j’aurais aimé défendre, j’ai pris une décision que j’ai rarement prise: d’abandonner et aller me poser en sécurité. 20 minutes plus (trop?) tard, le DE annoncera l’annulation de la manche.

Lire la suite

Coupe du Monde Espagne 2008: jeudi, manche 3

Au menu du jour: des conditions plus fortes que les jours précédents, et surtout plus de vent pour un parcours en quadrilatère de 94km, avec les deux dernières branches le vent dans le nez. Ce qui nous a valu quelques passages de crête intéressants, de même que quelques fonds de combe sous le vent assez vivants. Heureusement les vautours étaient de sortie sur les falaises et nous permettaient d’identifier les thermiques en avant des reliefs pour nous sortir du pétrin.

Lire la suite

Coupe du Monde Espagne 2008: mercredi, manche 2

Quand je disais que ça allait envoyer le pâté! Nous avons eu droit à une très longue manche de 138km. Il paraît que ce n’est pas tous les jours qu’on peut passer les 100 bornes dans les Pyrénées, ben là nous sommes peut-être plus de 100 pilotes à les faire. Il y a quelque chose de puissant et d’inarrêtable dans une grappe de Coupe du Monde, comme quelque chose que rien ne peut stopper sur son chemin, juste le ralentir parfois.

Lire la suite

Coupe du Monde Espagne 2008: mardi, manche 1

Les organisateurs nous ont monté au décollage tardivement, après l’averse de 13h30, pour que nous puissions observer la pluie tomber de-ci de-là depuis le déco, heureusement jamais sur nos têtes, bien proches du plafond par ailleurs.

A la troisième manche affichée, finalement les horaires sont donnés pour un start à 17h15. Nous jouons avec les barbules, comme en Suisse, au-dessus du plafond, en ne voyant que rarement plus de 20 pilotes. L’heure du start arrive et là on peut juger des positions. Je suis dans la moyenne, certains sont vraiment grimpés haut. Laissons-leur le bénéfice du doute.

Lire la suite