Trofeo Montegrappa: conclusion

Les fêtes pascales célèbrent la résurrection. Voici un thème parfaitement adapté à ce week-end amélioré de compétition transalpine. Fi de mes soucis et interrogations sur le matériel, me voici de retour: esprit libéré, résultats retrouvés, confiance renforcée, plaisir décuplé.

Lire la suite

Trofeo Montegrappa: lundi, manche 5

Hier soir, 4 des 5 sources météo que je suis ne donnaient aucune chance de voler sur Bassano. Du coup ma 5ème place au général me trottait un peu dans la tête. J’ai passé une bonne soirée et bien dormi, mais je confesse m’être levé avant la sonnerie du réveil ce matin. Et les sites météo ont profité de la nuit pour aggraver la tendance de ce jour. A vrai dire, ce n’est pas très sportif, mais je n’aurais pas été contre une fin de compétition avec ce classement avantageux. Mais les dieux du ciel en ont décidé autrement, et tant mieux.

Il n’y aura pas de photos dans ce billet, car j’ai été tellement dans mon truc aujourd’hui que je n’ai pas pensé à gaffer l’appareil sur ma sellette, et encore moins à le sortir en l’air.

Lire la suite

Trofeo Montegrappa: dimanche, manche 4

Une nouvelle manche improbable aujourd’hui. Un ciel toujours gris, des Vz à +1,5m/s au relief, puis 1m/s en plaine pour finir dans des 0,3m/s, des plafonds en baisse de 700m par rapport aux jours précédents. Et avec ça un parcours de 77km à accomplir. Demain je ne suis pas sûr de prendre mes lunettes de soleil, pour voler de nuit ce n’est pas pratique. Bref, une manche de vol libre incroyable, un vol que seule la compétition avec un gros niveau de pilotes permet d’accomplir.

Lire la suite

Trofeo Montegrappa: samedi, manche 3

Après la manche vaporeuse pour les jeunes, voici la manche de nuit pour les vieux! Une improbable manche de 62km que je suis simplement content de boucler, peu importe le temps que cela a pris. Ciel gris et bouché, varios anémiques, grand concours de patience. A commencer par le start.

Lire la suite

Trofeo Montegrappa: vendredi, manche 2

Je suis cassé! Une manche de 123km, d’abord ce n’est pas tous les jours, ensuite il faut tenir le rythme! D’ailleurs le rythme je l’estime mal au start, je laisse un peu trop d’écart derrière le groupe de tête en préférant reprendre du gaz, et je ne le verrai plus de la journée, le groupe de tête.

Lire la suite