Coupe du Monde Macédoine 2012: conclusion

Dimanche 12 août: parti à 1h du matin, un bus nous a amenés avec Olivier et Didier à l’aéroport de Skopje à 3h30. Une demie-heure de sieste en salle d’enregistrement me donne la force de monter dans l’avion de 6h. Lequel me réveille en se posant une heure plus tard à Belgrade. Depuis: un café, un croissant, les dernières pages de mon livre de vacances, une prise électrique pour brancher le PC, un WiFi non protégé et me revoici connecté au monde. Mon avion pour Paris est à 12h40, je couche quelques mots sur mon clavier.

Lire la suite

Coupe du Monde Macédoine 2012: samedi 11, course au but de 52km

Voila, nous avons couru une 5ème et dernière manche et j’ai un petit goût amer dans la bouche de finir ma saison ainsi. Ce matin le rendez-vous pour le départ au déco a été avancé d’une heure, pas de souci je me suis encore réveillé à 6h30. A 9h30 nous prenons une petite pluie fine, le départ est décalé d’une heure.

Lire la suite

Coupe du Monde Macédoine 2012: vendredi 10, course au but de 50km stoppée

L’AG s’est terminée hier soir vers 1h30. Au lit vers 2h00 du matin. Ce matin je suis réveillé à 6h30 par des séries de chiffres qui me traversent le ciboulot, des montages de tour et de championnat internationaux, des décompositions de charges fixes et variables… bref, pas très reposé le garçon. La météo annonce un voile à 13h puis une dégradation orageuse à 15h, nous montons au déco pour y mettre notre nez dans le vent.

Lire la suite

Coupe du Monde Macédoine 2012: jeudi 9, course au but de 57km

Bon, allez, autant le dire tout de suite, je vais vous confier un secret. Un secret qui n’en est pas vraiment un pour Martin qui a suivi la manche en temps-réel. J’ai essayé de gagner cette manche et j’ai bien cru que j’allais le faire.

Lire la suite

Coupe du Monde Macédoine 2012: mercredi 8, course au but de 75km

Je crois que je ne me trompais pas dans mon premier billet en parlant d’un site fait pour des manches de 60 km en gros. Aujourd’hui nous n’avons que 3 pilotes au but, à confirmer. 4h40 à faire des ronds dans le ciel avec un plafond max à 2300 m, tout ça pour finir par un glide avec des écarts de 2 m entre pilotes. Respect pour ceux qui bouclent, ce n’était pas donné.

Lire la suite