Coupe du Monde 2017 – France

Coupe du Monde en France, à la maison, la semaine prochaine! Je vais participer à une des deux PWC de mon programme pour cette saison. L’autre sera en Novembre, en Equateur, un nouveau pays que j’ai hâte de découvrir. Et oui, avec mon statut de Sportif de Haut Niveau en reconversion pour cette année, j’allège mon planning et me prépare à de nouveaux projets, pas encore bien définis, pour l’année prochaine avec une autre manière d’employer mon temps sur cette planète. Notre temps de vie, c’est le contraire de l’entropie de ce qui nous entoure.

Lire la suite

Virages en actions

A l’occasion d’un stage SIV fin 2015 avec ma machine de course, puis au début de ma formation SIV en tant que pilote ou moniteur en 2016, après plusieurs années sans être passé au-dessus de l’eau, j’ai eu quelques moments de doute sur les instructions de guidage en virage. Le vocabulaire s’est enrichi depuis le début de ma formation, il s’est précisé aussi. Peut-être que ces mots relevaient de l’évidence, peut-être que mon niveau pouvait faire croire que je les connaissais, peut-être que je n’osais pas assez demander des précisions. Toujours est-il que lorsque vous sortez en chandelle d’un 360 bien engagé et que vous entendez une instruction, il est préférable de bien la comprendre immédiatement et sans délai de réflexion au vu de l’énergie à gérer et du temps qui passe très vite dans une situation de ce type.

Je n’ai pas trouvé de synthèse, peut-être que je n’ai pas bien ou pas assez cherché, décrivant toutes ces actions à mener en virage. Alors je vous propose un petit bréviaire du virage que j’ai composé en regroupant et recoupant des informations de plusieurs sources. Il s’avère que tout le monde ne semble pas d’accord sur toutes les définitions. Je vais vous donner les miennes et décrire pour chaque manœuvre basique de pilotage les actions à réaliser en cours de virage pour obtenir un certain résultat.
Lire la suite

Truc pour Machin? Toi de moi!

Jacques entend une communication sur la fréquence radio de son club. Il reçoit un « Pierre pour Paul ». Mais qui appelle, qui est appelé? Est-ce Pierre qui appelle Paul, ou Paul qui appelle Pierre? Il n’en sait rien. Lorsque Jacques entend « Pierre pour Paul, je me suis fait mal »: que doit-il comprendre, à qui porter assistance, comment intervenir et à qui s’adresser, Pierre ou Paul? Il ne peut en être sûr.

Mon sujet du jour est le protocole de communication utilisé en radio: la phraséologie. Un élément essentiel de la sécurité aéronautique que je n’ai pas encore vu enseigné en école. Une obligation de qualification pour tous les pilotes de vol « non libre ». Une absence de qualification obligatoire pour le vol libre qui ne nous dispense pas d’une formation, au prétexte que l’usage d’une radio semble enfantin, qu’il suffit d’appuyer sur un bouton pour la faire fonctionner ou que nous utilisons des téléphones sans formation depuis longtemps. En tous cas, je n’y ai jamais été formé. J’ai vécu la même absence de formation pour le secours et il a été remédié au problème depuis. J’aimerais qu’il en soit de même pour la radio.
Lire la suite

Tempo… Quelle tempo? Synchro!

L’année dernière j’ai commencé à apprendre le métier de moniteur de parapente. J’ai découvert différentes méthodes d’enseignement en intervenant dans plusieurs écoles. Comme souvent, la diversité crée la richesse et j’ai beaucoup appris de ces expériences au cours de mes premières semaines de stage. Les bases sont les mêmes pour tous mais la mise en œuvre et la philosophie de la pédagogie dépendent de chaque école, voire de chaque moniteur. Je vais poursuivre cette formation cet été pour finir mon apprentissage et décrocher ce diplôme. Je commence à me faire ma propre idée des bonnes pratiques.

J’ai aussi vu des pratiques, générales ou locales, qui me semblent pouvoir être améliorées. J’aimerais pouvoir contribuer à leur amélioration. Je ne suis pas vraiment dans le système alors je vais procéder avec précaution pour ne pas dire de bêtise ou passer pour un prétentieux.
Lire la suite

Super Finale de la Coupe du Monde 2016 – Brésil: conclusion

Nous avons bénéficié d’une météo exceptionnelle et nous nous sommes bien gavés pendant ces deux semaines. Nous avons quitté GV sous la grisaille et les gouttes de pluie. Seule une des journées d’entrainement n’a pas été volable, ce qui nous a permis de nous acclimater. Même la journée de repos obligatoire aurait permis de lancer une autre manche de 100 km. La longueur moyenne des manches a été de 95 km, toutes ont été bouclées, aucune n’a été stoppée. Cette finale a été d’un très haut niveau et d’une grande sportivité. Elle a couronné un grand champion, forcément.

Lire la suite