Coupe du Monde 2018 – Australie: 24/02/18, pas de manche

Voilà, une alerte rouge aux intempéries et au vent fort a été lancée sur la région. Nous n’irons pas voler aujourd’hui et le classement est figé. Donc je termine à la deuxième place du général de cette compétition. Un podium à savourer sans retenue. Une ligne à rajouter au palmarès quand je ne pensais plus le mettre à jour. Une coupe à ramener alors que j’ai mis tous mes trophées dans des cartons. Cool.

Coupe du Monde 2018 - Australie: 24/02/18, pas de manche

Red Alert

Pour les points de détail, participer au comité de pilotes ne m’a pas entamé mentalement et au contraire m’a permis de rencontrer des gars sympas et compétents, Geoff et Gareth, coopératifs et ouverts. Je n’arrive toujours pas à accélérer à fond. Pour voir si cela venait de moi j’ai prêté ma sellette et mon aile à Gareth qui n’y est pas parvenu non plus… Étrange. Cela ne m’empêche pas de voler correctement mais cela me coûte des points. Il faudra que j’arrive à résoudre ce souci, ou pas. Ce fut le dernier voyage de mon Compass, il est mort et me tue. Je vais passer à la solution tablette, ou doubler le Oudie4. Suite à son contrôle je vais délooper (ouah l’anglicisme bien moche) les B centraux de mon aile. Je rentre avec une épaule en vrac. Je viens de modifier mon régime Paracétamol / Ibuprofène / Voltarène pour passer à un combo Curcuma / Arnica. Un peu de neige au retour m’aidera à éteindre l’inflammation, non?

L’opposition a été d’un niveau un peu inférieur à un Championnat de France. Les bons pilotes locaux aimeraient progresser en se frottant aux meilleurs et faire valoir plus souvent leurs qualités. Ces pilotes sont exclus d’un système Coupe du Monde qui vient bien peu souvent en Asie et Océanie pour mériter son nom. Espérons que la qualité de cet évènement modifie cette situation. D’ailleurs, les Wallabies sont chaud patate pour candidater à une Super Finale en 2020 ou 2021!

Coupe du Monde 2018 - Australie: 24/02/18, pas de manche

Change the World

Finalement l’injustice du premier jour n’aura pas eu d’influence sur nos positions. Mais bon, 135 points de pénalité pour un problème dont je ne suis pas responsable comparés à 1 point de pénalité pour des pilotes qui ont posé dans des propriétés interdites en connaissance de cause ou 100 points de pénalité pour des pilotes qui ont emplafonné une zone C en toute responsabilité et au risque de faire fermer le site, il y a comme qui dirait deux poids deux mesures. Honorin semble prêt pour reprendre mon flambeau en vue d’apporter des améliorations et engager des transformations. Votez pour lui lors de prochaines élections au comité directeur de la PWCA!

À tout bientôt pour les photos du podium et quelques mots de conclusion.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.