Coupe du Monde 2018 – Australie: 18/02/18 course au but de 87 km

Allez savoir pourquoi je continue à écrire « course au but » dans mes titres. Une routine certainement. Ce matin j’ai été promu au comité de pilotes! Nous préparons une jolie petite manche mais la DE et l’officier de sécurité veulent garder la première manche sous contrôle. Notre projet allait emmener les pilotes vers un but sans couverture téléphone avec une zone boisée sur la fin. Nous avons alors laissé un but dans la vallée pour une pure course de vitesse en 3 branches sur un parcours sans difficulté.

Coupe du Monde 2018 - Australie: 18/02/18 course au but de 87 km

Push, then push more

J’ai appris en rentrant au PC que de nombreux pilotes n’ont pu décoller avant l’heure du start. C’est malheureux. Je n’ai pas vu ce qui se passait en bas, j’avoue avoir trouvé bien longue l’attente du start au plafond. Ce sera une leçon pour les horaires des prochaines manches.

Je gère mon début de manche au plafond avec Jurij. Nous regardons Hono s’enfoncer. Et puis après la première balise il nous remonte dans les pieds. Avec Jurij ils s’échappent et je ne suis pas sur leur ligne. Je rame un peu derrière et colle trop le relief. Nous nous prenons des bonnes dégueulantes entre nos thermiques, alors que c’est meilleur en vallée. Personnellement je n’ai pas trouvé mieux que 4 m/s aujourd’hui et je coupais à 2,5 m/s. Pour Hono cela a été 7 et 4… Nous ne volons pas dans la même masse d’air! Bilan, une pilule de quinze minutes à l’arrivée. Comme si je n’en mangeais pas assez, des pilules, depuis quelques jours!

Coupe du Monde 2018 - Australie: 18/02/18 course au but de 87 km

Calage Avance / Retard

Maintenant je vais vous révéler mon objectif de la journée: j’ai repéré une Advance au start, puis en bas avec Hono au début. Si, une Advance. Et je n’ai pas arrêté de la revoir ensuite. Mon ambition, une fois largué par Hono et Jurij, m’est apparu comme limpide: larguer cette Advance blanche! A l’approche du but, le gars est toujours là, sous mes pieds. Je le laisse faire, je le vois se jeter après le dernier relief avant le but, enroule mon 2,5 en ayant une pensée pour lui. Et qui revois-je sortir dans un truc atomique sur la fin de section vitesse, devant moi? La petite Advance blanche! J’ai verdi. Ce n’est qu’en chargeant ma voile dans le bus que je comprends qu’il s’agit d’un proto piloté par Patrick. Je me suis bien fait avoir, et j’espère que cette belle marque va revenir dans la course pour de bon.

Sinon, je finis 13 sur la ligne. Peut-être un peu mieux avec les leadings. Mais cela fera un petit score vu que j’ai pris plus d’un quart d’heure par les premiers. Pour demain la prévision météo n’est pas très optimiste. A suivre!

2 réflexions au sujet de « Coupe du Monde 2018 – Australie: 18/02/18 course au but de 87 km »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *