Coupe du Monde 2017 – Equateur: 03/11/17, pas de manche

Je ne vais pas vous vendre du rêve ni vous mentir: nous n’avons pas fait de manche aujourd’hui, nous avons volé une demi-heure, et cela nous pèse un peu… Autant hier il y avait de quoi envisager une manche, d’ailleurs deux Japonais ont réussi à faire le parcours, autant aujourd’hui nous n’avons pas vu l’ombre d’une chance. Normal, il n’y a pas de soleil. Le bulletin météo annonce: ce sera mieux demain, avec du soleil. Comme tous les jours, en fait.

Coupe du Monde 2017 - Equateur: 03/11/17, pas de manche

Microbes

Avant-hier j’ai volé avec un couple de « Vautours Roi ». De magnifiques rapaces noirs avec un bord d’attaque et une tête blanche. Assez farouches, ils ne se sont pas laissé approcher. Et j’ai bien fait d’aller courir ensuite. J’ai découvert d’autres aspects de la ville, plus plaisants. Des berges aménagées, des espaces piétons, des parcs de jeu, des amoureux sur chaque banc public, des rues propres.

Hier et aujourd’hui sont fériés. Il n’y a personne dans les rues. Je vais en profiter pour retourner courir dans un instant, histoire d’oublier cette vision d’une centaine d’âmes en peine errant sur un petit décollage. Puis, après le resto crevette, le resto crabe, le resto viande, ce soir nous partons sur un plan langouste dans la cuisine du gîte. Voilà qui est bon pour le moral!

Coupe du Monde 2017 - Equateur: 03/11/17, pas de manche

Je ne me sépare pas de mon rhume. Cette nuit j’ai essayé de finir Honorin déjà diminué par une digestion difficile en l’empêchant de dormir par ma toux insistante. Pourvu que nous soyons tous en forme demain. Si nous arrivons à passer cette troisième manche, cela fera une belle compétition et un beau voyage. S’il vous plait, arrêtez de relâcher du CO2 et du CFC jusqu’à demain soir!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *