B-STOF 2014: Stratégies d’équipe

La B-STOF 2014 s’est déroulée, et bien déroulée, la semaine dernière. Je n’avais pas de temps ni de connexion disponibles pour vous donner des nouvelles quotidiennes. Pour palier à cette absence de billet pendant la compétition, voici quelques petits secrets sur ce qui s’est passé dans mon équipe… la PAF! La Patrouille Francilienne, composée de Laurence, Benoît et Guillaume.

Notre première décision fut de ne pas utiliser de fréquence privée en radio, principalement pour un principe de respect des règles sportives. Cela peut vous paraître une évidence, pourtant la tentation a bien existé avant la compétition ou après la première manche.

Première manche

Notre plan de vol est établi pour la découverte d’une manche libre 3 branches: cap au nord, passage par Côte-Longue, direction Dormillouse et retour à Chamatte, le grand classique des cross locaux. Notre plan explose comme notre groupe dès après le start. Je fais demi-tour pour retrouver Guillaume, Laurence est à peine en dessous, Benoît un peu derrière. Je transite sur Côte-Longue via le Petit Cordeil pour leur montrer le chemin, espère les retrouver, suis au plafond avec Patrice isolé comme moi et on se crie « on fait quoi maintenant? ». Il voit son groupe raccrocher et les attend. Aucune cocarde de la PAF n’est en vue, et pour cause, elles s’essayent à chevaucher le Cheval Blanc. Nous avons appris sur cette manche: préparation au décollage, mise en route, suivi du plan, prise en compte des différences entre ailes, groupés 2 par 2 si le groupe éclate. Au classement nous sommes 3ème, les dommages sont limités.

Deuxième manche

Notre bocal est réduit par rapport à la veille mais nous avons droit à une quatrième branche. Pour tirer profit de cette possibilité nous planifions un double aller-retour vers le nord, avec un point de virage variable au nord en fonction de l’envie et des possibilités de chacun, un point de virage commun au sud, le tout permettant de se retrouver sur le parcours. Carton plein, nous réalisons ce qui sera notre meilleur score sur la semaine et prenons la tête de la compétition.

Troisième manche

Toujours le même bocal réduit mais avec deux branches supplémentaires pour donner un peu plus de liberté aux pilotes dans la composition de leur parcours: nous partons sur une manche libre à 6 branches. Notre idée est de reproduire la performance de la veille, en essayant d’exploiter au maximum les premières branches, en les allongeant pendant que les conditions sont bonnes, et de se garder des branches en réserve pour la fin de vol en fonction du temps restant avant la fin de manche. Nous ne faisons pas de merveilles mais sommes dans le paquet sur cette manche qui ne fait pas de grosses différences. A noter la démonstration de vol en escadrille et de pleine exploitation de la fenêtre de vol du Pôle espoir sur cette manche.

Quatrième manche

Nous avons droit à 5 branches sur un grand périmètre avec de bonnes conditions dans un flux général de sud. Le principe collectif de notre vol est fort simple: faire un aller-retour au fort de Dormillouse et ajouter un aller-retour sur le parcours. Pour ceux d’entre nous qui seront en avance sur le timing, ou si le flux de sud rend difficile le retour vers Saint-André, alors ce pif-paf se fera entre le fort et l’Estrop. Si le timing est serré mais le retour sur Saint-André possible, alors le pif-paf sera moins ambitieux et se fera dans le secteur Chamatte en gérant l’heure de fin de manche. Au final, cela paye correctement. Même si pour la seule fois de la semaine aucun de mes coéquipiers ne boucle le parcours, bloqués vers Thorame dans leur retour au but, les distances effectuées sont bonnes.

Cinquième manche

Petit changement significatif, nous allons faire une distance en 3 branches sur le segment de droite entre Chamatte et Sisteron. Nous sommes toujours en tête du général au départ de cette dernière manche. Mot d’ordre commun dû à la fin de manche prévue assez tôt: demi-tour à 15h au plus tard pour tout le monde afin de pouvoir rentrer au but et boucler. Nous envoyons un électron libre vers Dormillouse: son aller/retour en chemin connu sera limité mais peut nous apporter assez facilement entre 600 et 800 points. S’il considère en chemin, aux antennes ou à Cheval Blanc par exemple, que les conditions ne sont pas assez bonnes, il peut bifurquer sur les Monges pour se rapprocher de Sisteron. Le reste de la patrouille doit voler en se serrant les coudes, fait le plein au déco, fait le plein au Mouchon. Mais Laurence coule en transition vers Coupe, je survis dans la transition suivante vers le Cousson, grosse galère pour tout le monde! Voyant la situation, Guillaume assure un bon vol. Pour la première fois nous marquons moins de 1000 points par équipe.

Podium

Nous terminons cette compétition à la deuxième place. Bien pris au jeu nous avons cru la victoire finale possible et il nous aura manqué une petite douzaine de kilomètres pour rester sur la première marche. Cependant nous sommes fiers de cette performance, bien au-delà de nos espoirs, sans ambition initiale de résultat. Nous avons porté haut les couleurs de notre club, le Thermique Francilien. Et nous nous sommes bien fait plaisir, en équipe, que ce soit dans la préparation des vols, leur réalisation, leur analyse et dans tous les moments de convivialité créés par cette compétition.

D’ailleurs, bientôt un billet de conclusion sur la compétition et son format original.

4 réflexions au sujet de « B-STOF 2014: Stratégies d’équipe »

  1. C’était vraiment trop bien. Merci Maxime. Très épanouissant et enrichissant. Pfff vraiment trop rare et trop court… Vite encore !

  2. Bonjour Maxime,

    Merci pour ces récits de cette compétition originale. et ça m’a permis d’avoir des nouvelles de Laurence.

    A bientôt à Dormillouse !

  3. Ping : B Stof 2014… une réussite » Parapente Mag'

Les commentaires sont fermés.