B-STOF 2014: Introduction

Hier soir: réunion de la PAF (la Paris Air Force) avec Laurence, Nolwenn, Benoît et Guillaume, distribution des cocardes à coller sur les plumes de nos ailes, étude du terrain de jeu autour de Saint-André les Alpes, discussion sur les stratégies d’équipe, dégustation de naans, partage du gâteau d’anniversaire et arrosage au champagne… Bonne soirée, je rentre chez moi un peu tard, me plonge dans mon lit et le dernier XC-Mag pour trouver le sommeil et des ondes positives.


Une photo en double page me parle, souvenir de la PWC en Combe de Savoie, départ en transition pas très haut, illustration d’un article sur l’équipe de France de parapente et ses succès interplanétaires. Pas mal cette photo. Je tourne la page, tombe par hasard sur les crédits… ah bah oui forcément, c’est moi qui l’ait prise! Le souvenir de l’échange au sujet de photos avec Jérôme et la rédaction du magazine m’avait totalement quitté. Il est vrai que depuis j’ai un an de plus et une valise de neurones a dû se faire la malle à l’occasion. Ces coquins de XC-Mag ont même eu le toupet de m’ajouter en photo portrait dans la galerie des cadors Français, j’adore cet humour anglais! Réveillé à 8h30 ce matin, j’ai bien dormi.

Et donc la semaine prochaine aura lieu la B-STOF 2014 et je vais participer à ce premier Trophée des Équipes. En fait, en discutant récemment avec Denis au sujet de ce format de compétition, j’ai appris qu’il avait contribué en septembre 1999 et 2000 à deux éditions d’un « Championnat de France des Clubs » sur Saint-Gervais. L’histoire n’est qu’un éternel recommencement. Toujours est-il que je suis hyper content que ce concept prenne forme, soutenu par des principes simples: le partage entre pilotes en équipe et l’exploitation des conditions aérologiques de chaque journée, bref le retour du vol libre en compétition.

Nous sommes contraints de composer avec le règlement des compétitions de notre fédération et le logiciel de scoring Cargol sans avoir réussi à obtenir de dérogations pour rendre cette compétition encore plus intéressante. Par exemple l’autorisation d’utilisation de la radio par les équipes nous a été refusée au motif que cela n’aurait pas été juste pour les pilotes ne participant à la compétition qui compte dans le classement permanent. Ils n’ont qu’à venir, tiens! Mieux vaut ne pas trop chercher à discuter, car en ce cas, pourquoi comptabiliser dans le CP les manches de championnats FAI pour lesquels les pilotes sont sélectionnés sur invitation et peuvent utiliser leur radio en vol? Là, vous allez me dire que je râle, mais non, j’en rigole de ces péripéties.

Toujours est-il que nous allons participer à une compétition extraordinaire. Sa préparation a fait l’objet d’une formidable mobilisation dans le club du Thermique Francilien, le CDVL78, la ligue PIDF et plein d’autres ralliés à la cause, avec un réel engouement montré par nos partenaires financiers et sponsors matériels. D’ailleurs, si vous ne savez pas comment occuper votre semaine de congés à cheval sur juillet et août, venez donc nous rejoindre, il reste de la place!

Une réflexion au sujet de « B-STOF 2014: Introduction »

  1. Hi,
    C’est bien de rappeler l’histoire de ce trophée… Effectivement, Denis l’avez fait…
    Et c’est bien de prendre la suite…. Très bonne initiative .
    Bons vols à tous . JoL

Les commentaires sont fermés.